Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 22:00

"Le stalag IVB était bien imposant par sa grandeur et par le nombre de ses baraques, installé au milieu de la plaine et entouré d'une triple haie de barbelés de deux mètres cinquante de hauteur."

 

 


vue du camp


 

(Il y a dix blocs de quatre baraques, plus une baraque d'aisances par bloc. Le camp comprenait donc quarante baraques de logements et dix de latrines.)

 

 

latrines                     latrines stalagIVB        copyright : Anne Jans

 

"Le camp était séparé en deux par une grande rue principale, avec une rangée de baraques de chaque côté. Au centre, autour d'une place, étaient disposés les cuisines, la cantine, et les haut-parleurs qui diffusaient quelques morceaux de musique et les informations en Allemand.

 

 

rue principale                         rue principale stalag IVB    copyright : Anne Jans

 

 

Chaque baraque était double, avec les lavabos disposés au milieu. Dans chaque corps de baraque étaient logés deux cents prisonniers sur des paillasses en paille de bois, disposées sur des lits de bois quadruples et à trois étages.

 

 

 

chambrée                     intérieur de baraque stalag IVB   copyright: N.Uchtmann

 

 

Le batiment était chauffé au charbon dans un genre de four en briques qui gardait à la chambre une température douce.

Dans la baraque, défense de fumer. Attention au défaillant qui se faisait prendre. Son casse-croûte sautait.

 

 

 

bloc sanitaire                                douches stalag IVB       copyright : Anne Jans

 

Dans chaque baraque, il y avait un adjudant français comme chef de baraque, sous les ordres d'un Allemand, avec quatre ou cinq sous-officiers comme chefs de groupe, et un interprète. Deux ou trois balayeurs étaient aussi affectés à chaque baraque pour le nettoyage de la carrée.

 

A cinq heures, tous les matins, avait lieu le réveil et le jus, plutôt de l'eau tiède, et à six heures, appel par une sentinelle allemande. C'était idiot de nous faire lever de si bonne heure pour ne rien faire de toute la journée!

 

 

 

appel

                         appel stalag IVB   copyright : N.Uchtmann

 

 

Pendant les heures de travail, de huit heures à onze heures trente et de treize heures à seize heures trente, personne ne devait s'absenter de la baraque. A tout moment, un Allemand pouvait venir chercher des hommes de corvée pour le camp, pour l'épluchure de patates en particulier, corvée qui n'était pas intéressante. Par le froid, rester deux ou trois heures au milieu de la cour près de son tas de pommes de terre, par n'importe quel temps, n'avait rien d'envieux, aussi les amateurs volontaires n'étaient guère nombreux, sauf pour la resquille.

Mais ici encore, il ne fallait pas se faire prendre emportant des tubercules. Après chaque séance, avait lieu une fouille. Cela n'empêche qu'il en passait quand même et que d'autres se faisaient prendre. Plusieurs subirent le passage à tabac, la suppression du repas, et le sort du garde à vous avec les bras verticaux pendant plusieurs heures comme punition.

 

 

parade des gardes                 parade des gardes stalag IVB    copyright : Barry Seddon

 

Vers midi, avait lieu le repas. On nous servait un seau entre quinze, ce qui nous faisait environ trois ou quatre quarts de rata ou de soupe dans la gamelle. C'était souvent un genre de mélange de farine et de pommes de terre ou de choux, soit une soupe aux nouilles, ou bien des patates en robe des champs, sans pain et sans viande. Ce repas était en général bien préparé, mais maigre en quantité, surtout que c'était le seul repas de la journée.

 

 

 

cuisine                                         cuisine stalag IVB

 

 

L'après midi, vers quatre heures, on nous servait un genre de thé ou de tisane, comme le matin, et un casse-croûte : une boule de pain de cent à cent cinquante grammes entre cinq et une petite rondelle de saucisson ou de boudin, et une très petite portion de graisse ou de confiture.

Avec ce régime, pas de danger de prendre des forces. A la plus petite besogne, on était à bout.

 

 

 

cantine                                       cantine stalag IVB

 

 

Le soir, près de la cantine, avait lieu tous les jours un marché clandestin, souvent d'objets prohibés, tels que les briquets, qui étaient mis en vente par les fouilleurs de l'arrivée. Les marchandises étaient des plus diverses: cigarettes et tabac, linge, boites de conserve, pommes de terre à un mark la gamelle, betterave quinze pfennigs la pièce, un cinquième de boule de pain un mark, stylos, rasoirs, montres, tout s'y trouvait dans ce genre de marché aux puces. Mais tout avait l'inconvénient d'être hors de prix. Les marchands revendeurs existaient nombreux parmi ceux qui étaient au camp depuis le début. Tous les moyens étaient bons et les trucs les plus imaginaires employés pour améliorer le sort de notre pitance. Aussi, les "cuisiniers" étaient nombreux le soir autour du poêle, attendant son tour pour faire valoir ses moyens culinaires avec le minimum d"atouts.

 

A la cantine, on vendait de la bière, et toute la camelotte qui peut servir à la toilette, mais tout avait l'inconvénient d'être très cher. En ce moment-là, était mis en vente un ersatz de miel en petit pot d'une livre, et qui faisait fureur malgré qu'il était loin de valoir le miel. Pour s'approcher du guichet, comme partout ailleurs, il fallait faire la queue un long moment. Ce miel était un mélange de glucose et d'une préparation de betteraves. Il n'avait pas mauvais goût, mais manquait de sucre.

 

 

cantine française                                              Cantine française

 

 

 

Les nouveaux-venus dans ce camp, où soixante quatorze mille soldats nous avaient précédé, passaient une soi-disant visite médicale et étaient vaccinés par la même occasion contre la typhoïde, à une cadence surement record.

 

 

vaccination                            carnet de vaccination Joseph Moalic

 

 

 

Comme loisirs au camp, il n'y avait que les sempiternelles parties de cartes du matin au soir.

Le jeudi et le dimanche, le théâtre, qui se jouait dans une salle réservée à cet effet. Les artistes, des prisonniers, étaient pour la plupart vraiment acteurs professionnels des salles de Paris et de grandes villes de province. Ils nous jouaient de jolis morceaux créés par eux sur des évènements actuels. Ils avaient fait un décor par des moyens de fortune et avaient créé un joli orchestre. Aussi, les spectateurs étaient toujours très nombreux. Pour avoir une place, il fallait louer ses places deux ou trois jours à l'avance au prix de quinze reichpfennigs la place.

 

 

 

 

theatre        théâtre et orchestre stalag IVB   copyright John and Maggie Robertson

 


Dans cette salle, tous les dimanches, se disaient deux messes. La salle était toujours trop petite .

 

 

messe                   messe stalag IVB     copyright : Barry Seddon




Les bobards ne manquaient pas non plus ici. Mais on n'y faisait plus autant attention, étant lassés de les entendre depuis déjà quatre mois. Dans ce camp, tous les Bretons étaient recrutés à part et groupés ensemble dans les baraques. Sur ce sujet, les bobards ne manquaient pas. Cherchant à savoir la cause de ce groupement, on disait que c'était pour la libération de ces prisonniers devenus autonomistes. Puis, tout d'un coup, ils étaient tous ramassés pour aller au travail en kommandos.

 

Car dans ce camp, on n'était guère que de passage, sauf les ouvriers titularisés au travail du camp : cuisiniers, bureaucrates, infirmiers, maçons, et les vidangeurs, fameuses culottes rouges des évadés repris, qui trainaient leurs marchandises tout le long de la journée dans le camp.

 


dessins faits par un prisonnier néerlandais au stalag IVB : Wim Van Hooff

 

 

entrée principale dessin

 

mirador dessin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chambre dessin

 

 

 

 

 

 

baraques dessin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains de mes camarades partirent au travail deux ou trois jours après leur arrivée.

Moi, je devais y rester trois semaines."

 

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

Serge 09/12/2020 10:44

Bonjour Madame,
Mon père était aussi dans ce Stalag, il y resta quelques semaines. Je m'y suis rendu en 2012, et j 'ai quelques photos , par exemple de la gare ou tous les prisonniers arrivaient et devaient marcher à pied , pour aller au Stalag. Comme j'écris une chronique familiale sur mes deux parents prisonniers en Allemagne, pourrais-je utiliser les photos que vous publiez ( pas les Copyright) merci.
Bien cordialement
Serge

Marilyn Orsini 24/07/2020 18:46

J'ai parcouru votre dossier avec le plus grand intérêt , il est extrêmement bien composé , bien documenté et bien illustré. Mon père était aussi prisonnier au Stalag IVB et je regrette aujourd'hui de ne pas lui avoir posé assez de questions , de ne pas m'y être suffisamment intéressée quand il était encore vivant. Merci pour ce travail considérable et passionnant qui nous renseigne si bien sur la vie d'un prisonnier français en Allemagne.

mouffranc 28/01/2020 20:00

qui connait osterfeld mon père y était dans une ferme chez Madame Wagner

mouffranc 28/01/2020 19:56

bonjour,
mon père était au stalag IV .B 2°classe 84 R.I son nom Aimé Vanoosthuyze il travaillait dans une ferme si vous avez des informations merci d' avance.

ollivier 28/12/2019 16:45

bonjour, mon grand père était yves hamonou du 235 ème régiment d'artillerie, il a été fait prisonnier le 4 juin 1940 à Dunkerque et est passé par ce camp de prisonnier. Est-il mentionné dans vos archives.
Je vous remercie d'avance.
Emilie

Brigitte 31/12/2019 11:37

Je ne suis pas un service d'archives. J'ai fait ce blog après mes recherches sur les traces de mon père. J'ai noté en fin de blog les adresses utiles pour avoir des renseignements sur les prisonniers, notamment Caen, et les services départementaux des anciens combattants
Cordialement

Mickael 24/11/2019 17:56

Bonsoir ,
L'arrière grand père de ma femme à également été interné au stalag IV B . De 1940 à 1943 , soldat de 2 éme classe Henri Ernoul 5ème régiment du génie.
Serait il été mentionné dans vos archives
Merci .

Thomas Vonderscher 23/10/2019 12:34

Bonjour,
Auriez-vous un contact pour obtenir le droit de reproduire dans un livre la photo du camion dans le camp créditée Anne Jans ?
Je vous remercie par avance pour votre réponse,
Thomas

AUMARD 07/06/2019 15:49

Bonjour,
je suis à la recherche de photos ou documents concernant mon grand père Marcellin SELLIER matricule 29189 caporal du 239 ème régiment d'infanterie fait prisonnier en mai 1940 dans les Ardennes et qui a intégré le stalag IV B . Merci.

DARMIGNY 10/05/2019 17:55

Bonjour
Je suis à la recherche d'informations ou de photos au sujet de mon grand-père Maurice DARMIGNY également au stalag IV B 2 ème classe 42ème RIC . J' ai uniquement l'information qu'il travaillait dans une ferme . Merci et bonne journée .

annie le provost 28/04/2019 08:21

Grace a une photo retrouvee de mon grand oncle , avec cette annotation au dos "prise le 13/09/1940 au stalag matricule 71196 ," j'ai enfin des précisions sur cette periode de sa vie.
J'ai aussi des photos des chambrées. Merci pour votre travail

michèle Mourad 03/06/2018 15:54

bonjour et merci pour toutes ces informations !mon grand pète était aussi au stalag IV B jacques pouillés carcassonne 21143.
merci et bonne journée

legris 15/02/2018 15:04

mon père Legris Victor était dans ce camp IV B sous le matricule 36664 et libéré par les alliés le 24 avril 1945.
Est il mentionné dans vos archives ?
Je peux également vous passer d'éventuelles photos.
Je suis très contente de découvrir enfin où il était interné !!! merci

Soizic 13/01/2018 18:13

Bonjour, merci beaucoup pour votre site si bien renseigné. Je l'ai mis en lien dans les ressources sur le site que je viens de mettre en ligne sur mon père (finistérien) qui a passé 5 ans au Stalag XIB. www.guillerm-stalag11b.fr
Seriez-vous d'accord d'ajouter un lien vers mon site dans votre liste de lien ? Cela aide au référencement et le rendra donc plus accessible aux personnes qui cherchent des infos ce stalag. Je vous remercie d'avance et merci surtout à nouveau pour votre travail !! Bonne journée.

c. leroux 15/12/2017 13:15

Bonjour et bravo pour votre blog, mon grand-père maternel est passé aussi dans ce stalag et je viens de découvrir un document qui pourrait vous intéresser. Il s'agit d'un prix accordé lors d'une exposition "Arts et Techniques" , visiblement à l'instigation des prisonniers pour lequel mon grand-père a obtenu le premier prix dans la section des "plats cuisinés" sur le document il est indiqué " culottes rouges" de qui correspondrait au pantalon rouge des évadés ( ce qui est raconté dans un film avec Bourvil ! N'hésitez pas à me joindre par mail, je me ferai un plaisir de vous l'envoyer.

Sandrine 01/11/2017 09:54

Bonjour,

Un grand merci pour ce travail de mémoire!

Mon grand-père s'appelait Julien BEAUDONNAIT Julien, il appartenait à la 264e RI et a été interné dans le stalag IV B.
Votre père le mentionne-t-il dans son journal ?

Merci de votre aide et bonne journée.

mayeur Catherine 05/09/2017 18:40

Bonsoir mon grand-père Hervé cottens était prisonnier sous le numero 48107 dans ce stalag. J ai récupéré son quart gravé par lui. Qui l à connu ? Merci beaucoup.

David 25/07/2017 22:18

Bonjour, Mon grand-père à aussi été prisonnier au stalag IV B.

Il s'appelait Antoine Buisson et était né le 22/08/1912.

Il appartenait au 86 RI. Son numero de prisonnier était 66651. J'ai une photo de lui avec la pancarte de son n° de prisonnier. Je ne sais pas si cette photo date de son arrivée au stalag IV B.
Dans l'attente de vos réponses.

Avez-vous des informations sur mon grand-père ? Son nom apparait t'il sur des notes que vous avez ?

Merci par avance

David

Bernard 12/12/2016 15:58

Bonjour
Explications très claires, félicitations.
Mon père Jean Arbinet est également passé dans ce camp, matricule 29245
si quelqu'un peut m'aider dans mes recherches sur ces moments difficiles, je l'en remercie d'avance

Sandrine 01/11/2017 13:51

Bonjour,

En consultant les listes officielles de prisonniers, j'ai trouvé les infos suivantes :

Jean Arbinet
Naissance: 31 mars 1916, à Marmagne
Grade: 2ème classe
Unité: 42ème R.I.F.
Camp: Stalag IV A
Pays: ALLEMAGNE
Lieu: Elsterhorst
Liste: Liste officielle No 43 de prisonniers français
A Paris le 25 novembre 1940

S'agit-il de votre père ?

Bonne journée,

Sandrine

tilly 27/07/2015 19:53

bonjour,j'ai retrouve la plaque de mon grand pere eugene tilly,son numero etait 26963,peut on m'en dire un peu plus?merci

alain 21/01/2015 22:04

Bonjour, mon père a été fait prisonnier à Pargues le 16/06/40 après une escale au fronstalag 191 de St quentin il est parti au stalag 4B de Mühlberg . J'ai sur un papier d'autres noms de
prisonniers et deux photos de groupe . J'aimerai pouvoir retrouver son parcours ainsi que peut être des familles de PG qui étaient avec lui
Dans l'attente de réponses , cordialement
Alain
matricule prisonnier 77658

REVOL 25/07/2017 22:12

Bonjour,

Mon grand-père à aussi été prisonnier au stalag IV B. Il s'appelait Antoine Buisson et était né le 22/08/1912.

Son numero de prisonnier était 66651. J'ai une photo de lui avec la pancarte de son n° de prisonnier. Je ne sais pas si cette photo date de son arrivée au stalag IV B.

Pouvez-vous me communiquer les deux photos de groupe et les autres noms de prisonnier.

Merci par avance

David

Paul 16/10/2015 18:46

Bravo pour ce travail de memoire. On imagine mieux la vie de nos grands peres.
Mon grand pere, lucien Huet etait aussi ds ce stalag 4b matricule 2314. Avez vous des photos ?
Il travaillait ds une ferme et je souhaiterais savoir s'il est possible de connaitre la date a laquelle il a ete libéré.
Merci par avance pour vos reponses

dutour françoise 20/12/2014 19:03

Bonjour, Je suis en train de transcrire 3 carnets (1940, 1941, 1942, tenus par mon père. Il a été prisonnier au Stalag IVB jusqu'à sa libération en octobre 1942. Parmi les autres documents : une
photo des responsables l'infirmerie, du théâtre (déposées aux archives du Calvados) et des lettres, à transcrire. Dans ces carnets des noms : Ribière, Lequeux, Papi, etc. Le nom de mon père :
Jacques Fouquet.

annie Bouyer 25/11/2015 12:36

Bonjour, je découvre ce blog. J'ai deux petites photos de mon grand-père dans la neige au stalag mais j'ignore qui sont ses compagnons. Je veux bien les publier mais où ?

Brigitte 15/01/2015 11:11



vous avez, vous aussi, de la chance d'avoir les écrits de votre père



Danylgc 27/11/2014 17:26

Bonjour Brigitte,

Pour commencer, mes sincères félicitations pour votre blog... Quel boulot réalisé et quelle quête menée !

Mon Papa est passé également par le camp IVB. Après ses passages dans les camps des environs de Strasbourg, Moosburg, Chemnitz, il est arrivé à Mühlberg le soir du 8/10/1940 jusqu'au matin du
19/10/1940 à 10H30 où il a pris la route vers le camp IV E d'Halle sur Saale...

J'ai son carnet avec les noms et adresses de ses compagnons de misères rencontrés sur son long chemin...

Sinon, ce qui m'amène : je viens de découvrir sur votre blog une photo sur le retour des prisonniers prise à la gare de l'Est... avec au 1er plan mon Papa... je me frotte encore les yeux... C'est
étrange et incroyable ça !...
Du coup,j'aimerais bien pouvoir insérer ce cliché dans la dernière édition (que je révise)de la biographie de mes Parents en y mentionnant sa source bien entendu...

Dans l'attente de votre réponse.
Bien cordialement et Kenavo !

Dany

Brigitte 07/12/2014 18:47



Vous savez dans quel kommando il a été à Halle sur Saale ? (le camp IVE était à Altenburg) Peut-être a-t-il été avec mon père !


C'est incroyable ce que vous me dites sur votre père sur la photo ! Les photos que j'ai publiées sur la fin de la guerre ne m'appartiennent pas, j'en ai trouvé certaines sur internet, d'autres
sur des revues que j'ai en ma possession. Je ne me rappelle plus d'où vient celle-ci, mes recherches datent déjà de 5 ans, j'ai tout ça noté dans un classeur, mais rangé avec livres et revues au
fond d'un carton dans mon ancienne maison en attendant un déménagement ! Si vous me donnez votre adresse mail par la formule contact de mon blog, (en haut à droite) je pourrai vous envoyer la
photo, car je l'ai sur mon ordi. Vous faites un livre ?


cordialement



Doucet 05/10/2014 09:59

Merci pour ces informations précieuses. Je cherche une photo de mon grand père de cette époque pour laisser à mes enfants.. Il se nommait Armand Doucet et était au stalag IV... mais je n'en sais
pas plus... 135 ème RI, seconde classe...

Brigitte 06/10/2014 00:09



avez-vous écrit aux archives de Caen, entre autres (voir adresses) car ils m'ont envoyé la fiche individuelle de mon père sans photo (voir page 3) (mais on voit qu'il y a eu une photo, elle a du
être perdue) et par contre la fiche de mon oncle (page 6) comporte sa photo.



begard née delaforge 18/08/2014 20:54

Merci Brigitte , c'est absolument superbe de précision et d'émotion
J'ai fait d'autres commentaires sur mon père avec plus de détails dans d'autres rubriques de ce journal !
Je pense que vous les consultez assez régulièrement.
mariefrance.begard@orange.fr

Brigitte 06/10/2014 00:18



merci beaucoup je suis contente que ça vous ait plu. je vois que vous avez réuni aussi beaucoup de renseignements sur votre père



begard née delaforge 18/08/2014 11:40

Si certains anciens prisonniers encore vivants se souviennent de lui ( ou des descendants de ces personnes qui en ont entendu parler ) !
( ce message est en référence au dernier commentaire n°26 concernant Auguste Delaforge )
adresse mail : mariefrance.begard@orange.fr Merci .18/08/14

begard née delaforge 17/08/2014 14:09

Mon père Auguste Delaforge a été fait prisonnier à Landrecies (Nord)le 13 Mai 1940 et dirigé après 4 jours de voyage en train de marchandise vers le Stalag 4B à Mülberg sur Elbe , il y est resté 5
ans jusque Mai 45 , libéré par l'armée russe du Général Youkov .
Au stalag , il était affecté aux cuisines , tapait quelquefois à la machine, et partait aussi travailler en commando dans une ferme .
Dans le civil , il était instituteur à Phalempin (Nord )
Il est décédé en 1990 à 86 ans .

simone charet 09/01/2014 19:35

bouteille à la mer !!suite à mon commentaire n°24 je cherche pour une famille allemande que j'ai rencontrée à bad liebenwerda/ Stalag IVB/Muhlberg sur elbe un PG dont ils ont très peu d'infos :
prénom : Roger (pas de nom de famille/ni de date et lieu de naissance) taille : près de 2 m, très doué manuellement pour le bois, a participé à la restauration du chateau de versailles (avant la
guerre je suppose)environ 30/35 ans en 1945, a passé toute sa captivité ds cette famille dont il adorait les 4 enfants. marié à cette époque; habitait la région parisienne. la famille all habitait
à 1 km du stalag, faisait l'élevage de renards argentés. Grâce à une lettre de Roger en 1946, le père de famille all.Mr Fritsch a échappé au camp de travail
sur place, il n'y a aucune archive, probablement à Moscou. Si par le plus grand des hasards, cette histoire vous rappelait quelque chose, merci de m'en informer.

Brigitte 23/01/2014 23:52



si vous n'avez pas de nom, ça risque d'être difficile. Si vous avez le nom et l'adresse de la ferme allemande, peut-être que la croix rouge ou les archives de Caen pourront vous renseigner (ou
les archives nationales). Ils doivent avoir les listes des kommandos et qui y a travaillé



simone charet 09/01/2014 18:46

mon père, Amédéee Blanchard, PG, a travaillé au stalag IV B de mulhberg sur elbe et aussi IV D (Torgau). Il travaillait dans une ferme. Il s'est évadé en juillet 1941, évasion réussie. J'ai le
récit de complet de l'évasion pour être démobilisé à Lyon, sa destination d'origine.
Il a conservé également la correspondance qu'il avait pendant la guerre et après avec ses compagnons d'infortune. En juin 2013, je suis allée voir le stalag IV B et surtout la famille pour laquelle
il a travaillé.
C'était émouvant

GODDARD MARYSE 06/10/2015 20:53

bonsoir...mon père JOANNES GODDARD 1910/1959 était aussi aux stalags 4...sur la fin il a travAillé dans une boulangerie dont le fils soldat était mort. ces gens ont été gentils avec lui...

Brigitte 23/01/2014 23:45



ça devait être très émouvant en effet. Je vois que vous avez la chance d'avoir beaucoup de documents



Heredia Carmen 02/01/2014 15:26

Bonjour,
C'est vraiment très émouvant de trouver votre blog ; mon père Pierre Heredia était dans ce stalag IV ; il ne parlait presque pas de ce "temps là" à part les mines de sel !! et nous a simplement
informé qu'il avait terminé sa captivité dans une ferme !!! Avec mes frères nous allons chercher un peu plus loin.... Merci encore, cordialement. C.M. Heredia

Brigitte 04/01/2014 13:49



de rien Carmen. J'espère que vous allez pouvoir trouver des renseignements sur votre père à cette époque


cordialement



POUVREAU-VIOLLEAU 11/01/2013 17:01

Merci de votre réponse.
Voici le lien
Les papiers
(http://recherche-archives.vendee.fr/archives/fonds/FRAD085_1Num253papiers)
et les photographies
(http://recherche-archives.vendee.fr/archives/fonds/FRAD085_1Num253photos)
de Lucien Violleau sont en ligne
Si ça ne fonctionne pas, rechercher sur google
Archives de la Vendée -Lucien Violleau- Archives numérisées - Papiers- Transcription des Mémoires
Salutations cordiales
MC POUVREAU

POUVREAU-VIOLLEAU 08/01/2013 19:01

Merci pour ce très émouvant travail de mémoire.

Mon père, Lucien VIOLLEAU, a aussi écrit ses "Mémoires de guerre" ( Stalag XII A et D )
consultables en ligne, sur le site des Archives Départementales de la Vendée

Brigitte 11/01/2013 16:11



de rien.


je suis allée sur le site, je ne trouve pas les mémoires de votre père, et quand je tape dans le moteur de recherche, on me met "pas de résultats". Pourriez-vous me mettre le lien ? Merci



Christine Houeix 06/01/2013 09:46

Mon père, Louis Houeix, est passé au Stalag IVB et je possède plusieurs photos qu'il a rapporté à son retour. Dites-moi comment je peux vous les faire parvenir.

Mon père entrainait les boxeurs au sein du stalag et participait à d'autres activités (sport, théatre,...)

Brigitte 07/01/2013 17:22



c'est bien gentil à vous. Je vous envoie mon adresse mail



Le Gall 04/12/2012 13:13

Merci infiniment pour tous ces documents partagés si généreusement! Je peux enfin imaginer la vie dans ce camp où était mon pére... Vos photos me parlent et la mémoire de votre Papa également.
Je suis émue et heureuse d'avoir ENFIN un témoignage et vous en suis reconnaissante.
Michèle Le Gall-BONNY.

Brigitte 31/12/2012 15:18



De rien, je suis ravie d'avoir pu vous aider



Henri CHANAL 13/11/2012 11:51

Bonjour, mon Père Auguste CHANAL était aussi au stalag IV B sous le numéro 3046.
p

AMIR Taouse 25/07/2012 16:24

bonjour, je suis super agreablement surprise de voir que votre Papa a rapporté quelques souvenirs de ce "cauchemar" que nos Papas ont vécu! Ce blog est magnifique et super bien fait! Mon Papa a été
aussi été prisonnier en Allemagne au STALAG 4B de 40 44 : M. AMIR Tahar. Il nous a malheureusement quitté le 08/12/2011, il n'a pas arrêté de nous rapporter toutes ces années longues, froides et
très éprouvantes qu'il a enduré durant ces 4 longues années de guerre. Il s'est finalement évadé en 44 lorsqu'une opportunité s'est ouverte à lui. Je n'ai pas penser rédiger les mémoires de mon
Très Cher Papa, en récoltant tous ces longs et magnifiques récits... C'est vraiment vraiment dommage... Merci de m'avoir fait vivre à travers ces photos la dure vie qu'a eu mon Papa et tous les
autres prisonniers qui ont vécu ce calvaire... Merci beaucoup, bien à vous, Mme AMIR

Brigitte 28/07/2012 16:29



de rien, je suis très contente d'avoir pu vous aider. Contrairement à vous, mon père n'en parlait pas, mais j'ai la chance qu'il ait laissé des documents.


C'est hélas souvent quand c'est trop tard que l'on pense à faire certaines choses, pour moi pareil. Peut-être arriverez-vous à vous souvenir de certaines histoires ? peut-être aurez-vous des
documents en écrivant aux différents organismes que j'ai cité


cordialement



Yvon Le Bars 23/03/2012 21:52

Bonjour, Je viens de recevoir la fiche matricule de mon père Robert Le Bars sur laquelle il est mentionné qu'il à été fait prisonnier à Raincourt (Haute Saône) le 17 juin 40 et qu'il à été
transféré au Stalag IV B où il est resté jusqu'au 13 Dec 1942 - Démobilisé le 15/12/42, il à été rappelé à l'activité le 28/8/44 et affecté à la DGSS, puis missionné en Allemagne et Autriche dans
le corps des assimilés spéciaux pour les territoires occupés - Titulaire de la Croix de Guerre et de la Médaille Militaire avec 4 citations -Il à quitté l'armée avec le grade de Capitaine en 1949 -
je serais très heureux si vous pouviez me mettre en mail des photos de format un peu + grand de la période stalag sur lesquelles figurent les prisonniers, ce qui me permettrait peut-être de le
reconnaitre -
cordiales salutations

Brigitte 04/04/2012 23:04



Je suis désolée, mais comme je l'ai noté au début des articles sur le stalag IVB (article arrivée à Mühlberg p2) les photos du stalag IVB d'hier et d'aujourd'hui sont tirées, avec
autorisation,  du site pegasusarchive(en lien). Je ne possède aucune photo personnelle du stalag IVB. Les photos de mon père que je possède sont celles d'Alsace, celles de la ferme d'Epieds
en Beauce, et la seule d'Allemagne étant le groupe à l'usine Kühn.


Mais vous pouvez voir ces photos sur le site pegasusarchive


cordialement


 



FASQUELLE Alain 04/03/2012 17:43

Mon grand-père paternel Fasquelle Eugène était au stalag IVB selon la listes officielle des autorité Allemandes du 25/01/1941 sur BnF Gallica, soldat de 2ème classe du 1er Régiment du train né
08/01/1911 Alembon Pas de Calais
Merci par avance à vous qui aurez des renseignements et documents. J'ai moi mêm qulques photographies.
Amicalement.
Alain FASQUELLE

Brigitte 10/03/2012 23:31



tous les renseignements que j'ai sur le stalag IVB, je l'ai mis dans mon blog, je ne pourrai rien vous dire d'autre


amicalement



Françoise 22/11/2011 20:05

Bonjour,

Mon grand père, Pierre PEYRILHE, originaire de l'Aude, est passé par le IVB en juillet 44 avant de partir au XXB en août et finir au VIIIC en septembre. Il avait été condamné à 2 ans de forteresse
par un tribunal nazi de Dresde en juin 44. Auparavant il était au IVA de 1940 à début 44. Durant cette période il travaillait comme chauffeur dans une entreprise de transport. J'aimerais avoir
quelques renseignements sur le IVB. D'après une de ses lettres, il y aurait rencontré Henri MOLINIER d'Argelies et apparemment pas d'audois...
Merci pour votre site

jean daniel BATTAIS 03/11/2020 19:03

Mon père est aussi passé à Mulhberg
prisonnier en forêt de saint dié en 1940
Nous sommes allés aux archives de Caen
Son nom: Battais jean né à Rennes en 1910

Brigitte 09/12/2011 18:24



de rien Françoise. Je ne sais pas quels renseignements vous souhaitez? Ce que je sais du stalag IVB, je l'ai mis sur mon blog


cordialement



Franck Thénot 05/11/2011 20:37


Oui merci, je n'ai pas pris le temps d'exploiter cette mine de renseignement. Le site du Shd contient un tiret : bavcc-dimi@shd.defense.gouv.fr


Brigitte 05/11/2011 23:46



?? c'est ce que j'ai marqué



Thénot Franck 31/10/2011 23:25


Tout d'abord ,merci pour tous ces documents mis en ligne.
Je suis a la recherche de tous documents ou infos concernant mon grand père nommé Maugan Désiré qui est passé aux environs de mars 1941..


Brigitte 05/11/2011 18:13



De rien. Avez-vous vu les adresses à la fin de mon blog, vous pourrez y obtenir des renseignements sur votre grand-père



jeanbattais 18/10/2011 22:33


Le nom de Corman ne nous dit rien du tout
Bon courage pour votre recherche
Cordialement


Charlotte Corman 11/10/2011 21:54


Bonjour,
merci infiniment pour la publication de ces documents. Je cherche depuis longtemps à retrouver la trace de mon grand-père pendant la guerre dont il n' a jamais voulu parler. Je sais maintenant que
le stalag 4B est le premier camp par lequel il est passé. Auriez-vous par hasard un document mentionnant le Dr Arcady Corman? Il a été fait prisonnier sur la meuse en 40 avec son régiment et je
sais aussi qu'en tant que mèdecin il a lutté très activement contre les épidémies de typhus. Si vous aviez quoi que ce soit... Je vous remercie beaucoup,
Charlotte Corman


David 25/07/2017 22:32

Bonjour,

Bonjour,

Votre grand-père appartenait a quel régiement ? Mon grand-père appartenanait au 86 RI et à été fait prisonnier avec son régiment aussi en 40 (juin) en meurthe et moselle.

Il s'appelait Antoine Buisson. Il portait le numero de prisonnier 66651 au stalag IV B

Dans l'attente de vous lire

Merci


David

Brigitte 19/10/2011 23:17



je n'ai malheureusement pas de document concernant votre grand-père. j'ai publié les documents que je possédais, et qui concerne mon père.  Avez-vous vu les adresses à la fin de mon blog ?
Par Caen et la croix-rouge, vous aurez des renseignements, et peut-être à Limoges, puisqu'il était médecin


cordialement



Jean Daniel BATTAIS 07/10/2011 15:03


Bonjour
J'ai eu quelques éléments concernant la captivité de mon père auprès des anciens combattants de Rennes
Mon pére Jean BATTAIS(infirmier, sanitaire...)a été fait prisonnier à st Dié le 23/6/1940 et faisait parti du 51ème GRDI?
stalag 4B à mühlberg de 8/1940 au 26/11/1940 puis à Hohnstein du 26/11/1940 au 12/7/1943 puis retour à Mühlberg du 13/7/1943 au 25/5/1945
Il fut libéré par les russes
Voici quelques noms de prisonniers qu'il a fréquenté à cette époque :
-Docteur Hirch
-Pouly
-P. Chevalier
-Bonneville
-Auguste Vasseur
-G.Guillaume


Godet 22/09/2011 10:28


Bonjour,
En consultant le livret militaire de mon père je constate qu'il a été vacciné le 8 XI 40 stalag IV B TY comme votre papa . TY QUI SIGNIFIE ?
A+ et merçi pour votre travail de mémoire


Brigitte 22/09/2011 13:48



ils ont donc passé un moment dans le même camp alors.


TY signifie typhoïde (je pense, car il n'y a pas d'autres mentions après IVB d'habitude)



Battais 25/05/2011 19:04


Merci Brigitte
Puis je vous transmettre ces documents sur votre mail?

Le notre:daniel.athos@laposte.net


BATTAIS jean daniel 12/05/2011 23:20


Chère Brigitte je vous remercie pour votre réponse
Pourriez vous me dire comment envoyer ce document sur ce site?
Merci d'avance


Brigitte 25/05/2011 16:48



Vous ne pouvez pas mettre de documents sur ce site. il n'y a que moi qui puisse en mettre par mon compte overblog.



GODDARD MARYSE 09/05/2011 18:11


CES RECITS ET DOCUMENTATIONS NOUS PERMETTENT D IMAGINER LA VIE QUE NOS PERES ONT EU DURANT CETTE PERIODE DIFFICILE ET DONT ILS PÄRLAIENT PEU A LEUR RETOUR


Brigitte 09/05/2011 19:10



je crois qu'effectivement, tout le monde dit qu'ils n'en parlaient pas ou peu



GODDARD MARYSE 09/05/2011 18:09


MERCI POUR TOUTES CES INFORMATIONS SUR LA VIE AUX STALAGS


Brigitte 09/05/2011 19:09



merci à vous de votre passage



Dumontel mth 08/05/2011 22:42


je posède une lettre écrite le 27 Mars 1944 du père de mon mari qui dit être revenu après bientôt 4ans au même endroit VI B MUHLBERG qu'il a quitté l'hopital depuis une quinzaine de jours et qu'il
va reprendre le travail qu'il est sans nouvelle depuis 1 mois et sans colis et qu'il pensait rentrer à PÄQUES mais ce sera pour plus tard il n'est jamais rentrer la grand mère à toujours dit que
son fils était mort sous les bombardements alliès .il avait été fait prisonnier à LORIENT à la sortie de l'arsenal (?) il s'agit de Jean Dantec de Quimper


Brigitte 09/05/2011 19:13



c'est une lettre très précieuse ! Votre grand-mère avait eu confirmation de sa mort sous les bombes ? En faisant des demandes à Caen et à la croix rouge, vous auriez des renseignements sur son
parcours.



BATTAIS Jean Daniel 02/05/2011 20:47


Bonjour
Mon père a fait sa captivité à Königswartha et d'après ma mère il était au stalag IV B (sous réserve bien sur)et il était sanitaire .J'ai un document dessiné et mis en page par quelques
détenus(P.Chevalier ,Bonneville,Vasseur Auguste et qui dresse le portait de mon père .ce document daté du 1/4/1941

Mon père BATTAIS Jean
mon numéro de Portable:0681884205
mon mail:daniel.athos@laposte.net


Brigitte 06/05/2011 16:23



le stalag IVB a été pour la majorité des prisonniers seulement un camp de transit avant d'être envoyé dans d'autres camps ou kommandos. Königswartha était un hopital pour prisonniers de guerre.


vous avez là un document précieux


cordialement


Brigitte



Présentation

  • : journaldecaptivite1940
  • : journal tenu par mon père Joseph Moalic lors de sa captivité en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale
  • Contact

Profil

  • Brigitte
  • mariée 3 enfants infirmière

 

Recherche