Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 18:18

"Le 7 mai 1941, nous touchons un important envoi de la croix rouge, le plus important depuis notre captivité. Chacun reçoit la valeur d'un bon colis : trois paquets de cigarettes, un paquet de tabac, un kilo de biscuits de guerre, trois cent soixante-quinze grammes de viande de conserve, cent grammes de sucre et deux cent cinquante grammes de cerises confites au miel.

 

 


recippisse MEA

   récépissé remis aux déposants de colis pour prisonniers de guerre 

   Mémoire et Avenir

 

 

Le 18, par un temps magnifique, nous faisons une promenade de neuf heures trente à midi sur les bords de la jolie rivière de Halle, La Saale, qui ressemble beaucoup à l'Odet de Quimper.

 

 

saale bleiloch Saale web

                                                La Saale aujourd'hui

 

 

Les promeneurs sont nombreux, surtout les petits canoës sur la rivière. On se serait bien passé de manger ce jour-là pour rester plus longtemps au bord de l'eau, respirant l'air pur à pleins poumons, mais hélas, nous ne sommes pas libres et notre sort nous pèse lourd sur les épaules en comparant ce qu'il est et ce qu'il aurait pu être.

 

 


halle canoes

                                  Halle sur Saale aujourd'hui


Nous rendons quand même hommage à notre sentinelle de nous agrémenter de ces petites sorties.

 

 

Le dimanche suivant, nous sommes conduits à la messe des prisonniers en ville à une heure de l'après-midi. Nous pouvons, comme l'autre fois, et avec plaisir, nous approcher de la Sainte Table.

 

Paiement le 23 mai : vingt-sept marks dix-sept.

 

A partir du lundi 26 mai, nous travaillons une heure de plus par jour, soit neuf heures et demi. Commencement six heures et demi, fertig (fini) dix-sept heures moins le quart.

 

Le 30, nous touchons un autre envoi de la croix rouge aussi important que celui du 7. Heureusement, le père Pétain pense à nous !

 

Le 1er et le 2 juin, fêtes de la Pentecôte. Deux jours de repos qui passent bien monotones pour nous par un temps splendide et très chaud.

Le 1er au matin, dans notre promenade hebdomadaire, nous admirons les belles cités ouvrières bien tenues et très jolies avec toute la végétation en fleurs et en pousses, et nous comparons ces quartiers ouvriers avec ceux de nos villes qui sont en arrière au moins de cent ans comme propreté et hygiène et beauté.

 

Heureusement, par ce beau temps, on nous a autorisé à descendre dans la cour de l'usine et nous pouvons ainsi prendre un peu d'air et oublier un peu notre infortune dans l'agrément de nouveaux jeux, palets et quilles, qui délassent à plaisir de l'éternel jeu de cartes.

 


usine kuhn 3

            autre vue d'une partie de l'usine Kühn aujourd'hui   google earth

 


 

Le 10 et le 16 juin, nous touchons à nouveau deux dons très importants de la croix rouge.

 

 

19 juin 1941: anniversaire bien triste de la tragique journée de Vernou où nous fûmes pris au piège.

Malgré la lenteur et la longueur des journées, quand nous comparons le temps passé, cette période très riche en évènements plus ou moins malheureux pour nous, le temps semble encore s'écouler assez vite. Mais à notre désir de brûler le temps et de voir l'aurore d'une liberté, les mois sont des siècles.

Un an que l'armistice est signée avec la France et rien ne nous laisse entrevoir une liberté prochaine. La guerre, loin de vouloir se terminer, semble se compliquer et se développer de plus en plus, puisque les Français de Syrie se sont mis en guerre contre leurs anciens alliés. En accord avec nos gardiens, vraiment c'est à ne plus rien y comprendre!

 

  lassitude

             poème de Raymond Troye   meurtre dans un oflag

 



Le 22 juin, en nous réveillant le matin, la sentinelle vient nous annoncer que la Russie est en guerre contre l'Allemagne, la Roumanie et la Finlande. Décidément, ce n'est pas encore la fin de notre captivité, la guerre se propageant de plus en plus."

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : journaldecaptivite1940
  •  journaldecaptivite1940
  • : journal tenu par mon père Joseph Moalic lors de sa captivité en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale
  • Contact

Profil

  • Brigitte
  • mariée 3 enfants infirmière

 

Recherche