Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 14:47

 

 

" Le lundi, on dût passer dans une dizaine de bureaux pour être immatriculé."

 


carte capture


            fiche obtenue auprès du comité international de la croix rouge

 

 

Certains prisonniers sont employés par les Allemands comme secrétaires (schreiber) pour la gestion des fichiers des camps.

Il y a le fichier général, où chaque prisonnier du stalag est enregistré depuis son immatriculation, et dont il faut tenir à jour la fiche individuelle.

Il y a aussi le fichier du service du travail du camp, celui qui répartit les prisonniers dans les kommandos et les suit éventuellement d'un kommando à l'autre.

 

 


fiche individuelle

 

                   Fiche individuelle obtenue par les archives de Caen

 

fiche individuelle 2

 

 

 

 

Il est délivré à chaque prisonnier une plaque en zinc, sur laquelle est inscrit son numéro de matricule, qu'il est tenu de porter autour de son cou jour et nuit.

 

 


plaque

            celle de mon père        STALAG IVB Nr 74899

 

Les deux premiers numéros révèlent quelques indices sur le parcours du prisonnier :


de 20 à 39 : prisonniers arrivés directement du front, sans passer par les frontstalags. Ces prisonniers sont pour certains des nord-africains qui seront renvoyés dans les frontstalags après avoir travaillé à construire les camps.


de 40 à 50 : prisonniers arrivés fin juillet-début août 1940, auparavant en frontstalag. Beaucoup viennent de la poche de l'est derrière la ligne Maginot.


de 50 à 80 : proviennent de frontstalags et de camps divers pour être affectés à différents kommandos.

                 

au-delà de 80 : viennent de Rawa-Ruska, camp d'internement en Galicie ( Ukraine )


 

 

" L'argent français que l'on possédait devait être déposé contre un reçu."


 Il leur est distribué, contre de l'argent français, la monnaie des camps.

 

 

billet

 

 

 

"On nous donna aussi des cartes imprimées, pour rassurer nos familles, et les instruire sur les consignes de la correspondance.



Et nous voila définitivement affectés au stalag IVB."


Partager cet article

Repost 0

commentaires

marcher regis 25/02/2011 17:54


pt fil d'un prisonnier de guerre qui est passé par le stalag IVB IVE IVD il se nomme marcher françois et a le mle32516. je ne posséde pas de détails aussi fournis que vous mon grd pere n'étant pas
locasse sur cette période. si vous aves des renseignements je suis preneur merci et encore bravo pour votre beau travail.


Brigitte 26/02/2011 19:51



merci beaucoup ! mon père n'en parlait pas non plus, mais il a laissé un journal et à partir de là, j'ai pu faire des recherches sur internet. tout ce que j'ai comme renseignement, je l'ai mis
dans mon blog.je vous conseille d'aller voir si ce n'est déja fait le forum de prisonniers en lien sur mon blog, vous pourrez y avoir des renseignements, certains y mettent leurs photos. je vous
conseille de faire aussi des demandes aux archives de caen et à la croix rouge internationale, vous aurez tous les papiers gardés sur votre grand-père. si vous avez besoin , je peux vous donner
les adresses



JPO 03/06/2010 22:16


Bonsoir Brigitte .
Remarquable travail de mémoire .
Cordialement .
JPO


plef 01/06/2010 19:57


Félicitation pour ce très bon blog, les écrits sont très agréables à lire et représentent parfaitement l'atmosphère douloureux de l'époque. A l'instant je viens de mettre votre blog dans mes
favoris. Encore bravo !


Présentation

  • : journaldecaptivite1940
  •  journaldecaptivite1940
  • : journal tenu par mon père Joseph Moalic lors de sa captivité en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale
  • Contact

Profil

  • Brigitte
  • mariée 3 enfants infirmière

 

Recherche